le Blog des Étagères

le Blog des Étagères

[Frieda] Je gère, mais dans quel état ?

[Myrtille] : Retrouvez Frieda l’Écuyère sur Doucement le matinElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Frieda !)

[Frieda l’Écuyère] :

Le blog des étagères, je le lis, excusez du peu, depuis tout de même deux ans et demi. Autant dire depuis presque le début, hein.

Il fallait bien que Myrtille décide de célébrer dignement les 3 ans de son blog des étagères (et de prendre la poudre d’escampette on ne sait même pas pour où, au fait ?) pour que j’y joue les tenancières et que je daigne vous dévoiler mes étagères.

Ca vous dit de jeter un œil à mon étagère de bibliothécaire ? (Oui d’accord, ce n’est pas un scoop, elle trône dans mon salon, celle-ci et je l’ai déjà présentée en photo)

Mais mon étagère de couturière, avouez que c’est de l’inédit ! (A l’intérieur des boîtes, des trésors de boutons, de dentelles, de perles et de galons, certains vintage, dont je ferais merveille, si seulement j’en avais le temps – si je n’avais pas de blog, tiens, au hasard)


Et mon étagère de cuisinière ? (En fait, les bouquins de cuisine, c’est parce que l’enfer est pavé de bonnes intentions, mais moi, la cuisine, faut bien dire qu’à faire, ça ne me passionne guère, je préfère goûter celle des autres)


Last but not least, mon étagère… de ménagère (Non, vous ne rêvez pas, accès direct à ce que je déteste par dessus tout, ces produits servant à briquer, récurer, torchonner, je préfère encore cuisiner que les utiliser, ce qui n’est pas peu dire)


Il en manque, non ?

Oui, il en manque.

Mais rien à faire, n’insistez pas, je ne vous montrerai pas mes étagères de fashion-addict un tant soi peu dépensière.

Qu'en penses-tu ?

Sois pertinent et/ou drôle (les 2 c'est mieux !) ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires

ton etagere à couture fait envie ! toutes ces jolies boites !!

La perchée

22 mars 2010

Répondre

c’est vrai que pour cuisiner les restes, il faudrait déjà avoir cuisiné la veille! ;)

flou

22 mars 2010

Répondre

Hey, c’est sympa de découvrir tes étagères par ici !

Maï-Thy

22 mars 2010

Répondre

jolie balance !

reine-mère

22 mars 2010

Répondre

Sympa cet article!!!

@La Perchée : un vieux rêve. Avoir tout à portée de main. Mais pas assez utilisé, hélas.
@Flou : ah merci pour ce comm’ ! C’est tellement vrai ! :)
@Maï Thy : ah ben j’ai tenu la ligne éditoriale demandée, hein.
@Reine Mère : elle décore bien ! (on a compris qu’elle ne sert pas beaucoup, je pense).
@Chrys : merci, c’est très agréable d’aller squatter un blog qui n’est pas le sien !

ah mais attends, je veux la même étagère de couture, moi. (le ménage, chez moi, il pas franchement d’étagère)(pas de pitié)

BBCam

22 mars 2010

Répondre

Mais le mieux, ce serait quand même d’arriver à s’en servir, uhuh !

Goya… ça me rappelle un exposé que j’avais fait au collège en cours d’espagnol sur le tableau Tres de Mayo … et que je suis depuis allé voir de mes propres yeux à Madrid au Prado !!!

Louisette

23 mars 2010

Répondre

J’ai déjà vu certaines de ces étagères ;-) Mais mince, je n’ai point vu celle de la cuisine et encore moins celle des produits ménagers… Moi aussi, j’ai la vision sélective :-))

Au moins, pour ton anniversaire, tu es sûre de ne pas recevoir de livre de cuisine ?!

mariga(z)

23 mars 2010

Répondre

Autant je déteste faire le ménage (mais je le fais quand même. Faut pas déconner), autant j’adore cuisiner! Mais alors j’hallucine, qu’est ce qu’elles sont belles et bien rangées tes étagères… Alors que chez moi, c’est la pagaille!

lilith

25 mars 2010

Répondre

1 notes

  1. Mzelle Lulu et ses étagères | le Blog des Étagères a reblogué ceci et ajouté:

    […] Lorsque Myrtille m’a proposé (si gentiment) de faire découvrir les étagères surchargées qui tapissent les murs de mon ptit atelier, je me suis demandée si  vous n’alliez pas prendre peur (en plus lorsque je découvre les étagères bien ordonnées de Frieda l’Écuyère…). […]