le Blog des Étagères

le Blog des Étagères

Petite devinette en image

Ceci est une photo de l’arrière d’un des tiroirs du meuble à plans que j’ai entrepris de rénové (indice inside) …

Mais quel chiffre est représenté sur cette photo ???

Design : Castoglioni : Forme minimale et Ready-Made

Et non je ne vous parlerai pas de Marcel Duchamp, du moins pas aujourd’hui …

Et donc pour continuer le petit tour que j’ai commencé sur mes étagères concernant ma bibliothèque de livre sur le Design, voici un des premiers livres que je me suis payé en tant qu’étudiante en Art (c’était en 1ère Arts Appliqués, je m’en souviens encore très bien, ça m’avait alors fait très mal au porte monnaie (115,00 Francs, une ruine quoi !)), il s’agit d’un livre éponyme sur le designer Italien Achille Castiglioni aux éditions Centre Georges Pompidou :

(suite…)

[Caroline*CinqMai]

[Myrtille] : Vous pouvez retrouver Caroline sur CinqMaiElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Caro !!!)

[Caroline] :

Alors me voilà par ici, merci pour l’invitation, avec un sujet plutôt facile pour moi car je cultive l’art d’accumuler des petits riens sur mes étagères :

° Des petites gourmandises parce que dans la famille CINQMAI, on est pas du genre à bouder ce genre de petits plaisirs, Myrtille ne vous dira pas le contraire…

° Un éléphant qui fait le malin et un lapin avec du mascara, c’est juste un petit aperçu de ma collection d’animaux qui se baladent dans la maison…

° Des citrons confits, des vases, des fleurs d’hortensias séchées, juste parce que c’est beau…

° Et puis des guirlandes, dont une faite de mes petites mains devant des étagères pleines de bouquins et de petites valises remplies de joyeux playmo !!!

[Tatiana] Ma théorie des étagères…

[Myrtille] : Vous pouvez retrouver Tatiana sur Miss BlablaElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Tatiana !!!)

[Tatiana] :

Comme je suis sur le blog des étagères on va rester un peu dans le sujet. Tout d’abord je me présente : Tatiana du blog missblabla pour ceux qui ne me connaissent pas (par pitié ne me dites pas en commentaire que vous êtes heureux de me découvrir, laissez moi croire que je suis célèbre, faites comme si quoi).
Aujourd’hui donc voici ma théorie des étagères et pour cela je vais vous donner deux exemples : la mienne et celle de mon mec.

voici la mienne :

voici celle de mon mec :

En fait ma théorie consiste à dire que chaque étagère révèle la personne à qui elle appartient et sa manière de fonctionner. La mienne, par exemple, est un peu bordélique mais pas complètement non plus (rien ne va tomber de manière intempestive, sauf en cas de tremblement de terre mais bon ça je peux pas non plus lutter contre hein donc ça compte pas). il y a pas mal de livres mais si on regarde de près c’est pas des livres classiques sinon des livres de graphisme, de cuisine… Il y a des guides de voyage qui indiquent aussi que j’aime bien voyager. Du coup il y a aussi les objets de déco que je ramène de voyage et quelques objets fétiches comme mon bouddha (trouvé en brocante) et normalement il y a une boite décorée qui vient du Mexique mais là elle est rangée et j’ai la flemme de la ressortir. On peut en déduire que je suis pas une personne très ordonnée mais par contre si vous vous approchez (bon la vous pouvez pas) et que vous regardez de près il n’y a pas de poussière. C’est un demi bordel finalement. On voit aussi que je suis une personne qui aime la couleur. Ça je m’en suis aperçue à force d’analyser les étagères des autres. Les miennes contiennent toujours plein d’objets colorés même si derrière c’est le blanc des livres de poches. Ben oui c’est que j’aime pas les étagères façon bibliothèque, comme celle de mon copain par exemple que nous allons regarder maintenant. Seulement avant ça il me faut quand même préciser que sur mes étagères il y a des éléments perturbateurs de l’analyse puisque monsieur s’est consciencieusement installé sur MES étagères ce qui est profondément injuste au final.

Mais justement parlons de lui un peu. Comme vous pouvez le voir sur ses étagères, à part quelques trucs qui traînent, c’est bien rangé. Et pour cause, il met tout son bordel sur les miennes (mais ne revenons pas la dessus c’est pas l’idée de l’article). La vérité, c’est que mon mec est un gros maniaque du rangement. Il range tout ce qui traîne tout le temps. Là, vous ne pouvez pas le voir mais ses livres sont classés d’une manière précise par thèmes et auteurs et tout quoi. S’il avait une tonne de livre je veux bien comprendre car pour s’y retrouver c’est plus pratique et on gagne du temps mais là c’est pas tellement utile en soi. Et l’autre chose c’est qu’il garde tout mais vraiment TOUT. Sur la dernière étagère par exemple vous pouvez voir une fleur qui est dans une sorte de sculpture faite en enveloppe de babibel. Imaginez comment je suis contente d’avoir ça à la maison ! Et puis y a les petits bibelots et tout. Le problème dans tout ça c’est que monsieur est maniaque du rangement mais pas de la poussière et donc au final qui s’occupe de nettoyer toutes les m… c’est bibi !

Pour finir cette tergiversation car je me suis un peu égarée en cours de route, vous pouvez voir que des étagères c’est très instructifs sur la vie des gens, ce qu’ils aiment, leur caractère et comment ça doit fonctionner dans leur couple. J’espère donc que ma petite théorie vous a plu et je libère la parole sur ce blog.

[Shalima] United Colors of Etagères

[Myrtille] : Retrouvez Shalima sur Merci pour le chocolatElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Shalima !!!)

[Shalima] :

Le truc, c’est que les étagères, moi, j’adore ça… ça vient peut-être de quand j’étais gamine : c’est mon papa et ma maman qui m’en bricolaient à partir de planches de récup, ils les peignaient, puis les fixaient au mur. Elles me semblaient si jolies, elles n’étaient qu’à moi, et je pouvais y exposer tous mes trésors.

Par contre, ensuite, une fois dans mon chez-moi avec mon chéri, la donne s’est un peu compliquée. En location (location de vacances par exemple), c’est mal vu de percer les murs qui ne nous appartiennent pas… donc même pas en rêve les étagères, et vivent les bibliothèques semi branlantes d’avoir été montées et démontées trop de fois.

Il a finalement fallu attendre de devenir propriétaire pour se lancer dans la grande aventure des étagères. Je les rêvais multitude et arc-en-ciel, mais finalement vu notre budget et la configuration de notre home sweet home, elles furent uniques et colorées, dans les chambres des enfants. Le résultat n’est pas si mal, non ?

Et dans notre salon, j’ai transformé mon envie d’étagères en une joyeuse accumulation de cubes colorés. Histoire de garder un peu d’esprit arc-en-ciel malgré tout !

[Cerise] C’est toi l’étagère

[Myrtille] : Vous pouvez retrouver Cerise sur son blogElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Cerise !!!)

[Cerise] :

Je tiens à remercier Myrtille d’avoir nommé son blog, « Le Blog des Etagères » et non « Le Blog des Placards ». En effet, je n’aurais jamais participé si ça avait été le cas étant un modèle de rangement peu recommandable : pour moi ranger équivaut à balancer mon bordel au fond des placards, juste pour ne plus les voir. T’imagines un peu la photo de merde que ça aurait donné.

Je te présente mes étagères favorites, dans le salon, parce que celles de la cuisine sont inintéressantes (à moins que la vue des paquets de pâtes et autres condiments t’excite un max).

C’est donc un mélange de trésors et de machins qui servent à rien. Des vinyls toys à gogo qui prennent la poussière (mais ils sont jolis donc je ne leur en tient pas rigueur), des DVDs de films cultes que je peux regarder 20 fois de suite sans me lasser, des livres d’art – ou presque – et des romans, des biographies, ceux que j’aime et qui m’accompagneront dans tous mes déménagements (les livres à chier étant revendus à la brocante). La petite touche spirituelle, une bougie, ramenée du Corcovado au Brésil parce que des fois ça fait du bien de croire en quelque chose, tu trouves pas ? Et puis, une canette de boisson Mario Bros, « Power Up » offerte par mon mec, car je crois qu’il pense vraiment que j’ai besoin d’une deuxième vie. En parlant de deuxième vie, il y aussi cette grosse boîte noire qui fait office de pharmacie.

Maintenant, je ne peux plus mentir. J’adore la série de livres « Pour les nuls » qui sont des ressources inépuisables sur les sujets qui me passionnent. Le dernier en date ? « Éduquer son chiot pour les nuls ». Rigole pas, j’essaie d’être exemplaire. Comme Myrtille.

[Mzelle Lulu] L’envers du décor de ma petite épicerie

[Myrtille] : Vous pouvez retrouver Mzelle Lulu sur Un caillou dans la poche et dans sa petite épicerieElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Mzelle Lulu !!!)

[Mzelle Lulu] :

Lorsque Myrtille m’a proposé (si gentiment) de faire découvrir les étagères surchargées qui tapissent les murs de mon ptit atelier, je me suis demandée si  vous n’alliez pas prendre peur (en plus lorsque je découvre les étagères bien ordonnées de Frieda l’Écuyère…).

C’est vrai qu’il y  a tellement de tralalas par chez moi (et là vous allez me dire que vous voyez par vous-mêmes, non ???), jugez plutôt :

Voici donc un aperçu de ce qui occupe mes journées et parfois aussi une partie de mes nuits : Des bonbons de toutes les couleurs, de la guimauve recouverte de tout plein de chocolat, des sucres avec des drôles de parfums, des livres-objets rigolos, des princes si charmants (si, si…), des fleurs et puis toutes ces petites choses que j’oublie et que je re-découvre cachées ici et là et qui se transformeront bientôt en nouvelles petites productions. Mais chuuuut, ça c’est ma cuisine secrète….

Rassurez-vous à la maison c’est… pareil (au grand désespoir de Msieur Lulu !).

[Oopsy] Les pattes blanches de Mimo

[Myrtille] : On ne présente plus Oopsy et son fidèle Mimo, retrouvez-les sur leur blog ! Ils ont gentiment répondu présents à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci vous 2 !)

[Oopsy] :

[Stéphanie] Carnets de Mode squatte une étagère !

[Myrtille] : Retrouvez Stéphanie sur Carnets de Mode Elle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Stéphanie)

[Stéphanie] :

Puisque Myrtille offre la possibilité de squatter ses étagères, je m’installe .On est VIP ou ne l’est pas.

Cela dit, ceci n’est pas une installation artistique, peut-être une performance. Aussi, avec le retour des  beaux jours, les lyonnaises qui ont la coolitude, ont toutes sorti leurs Converse. Je ne déroge donc pas à la règle sauf le temps de ce billet.

Je dépose ma paire de Converse sur l’une des étagères afin de les aérer. Pendant ce temps, mes amies me narguent en chaussant les leurs et s’amusent à me faire un pied … de nez.

Voyez combien est fière Sly des siennes. Elle n’hésite pas à les immortaliser. Notez au passage qu’elle a choisi avec grand soin le coloris de ses baskets en harmonie avec sa terrasse. Mais à trop les exhiber, les agiter sous nez, il se pourrait que j’emprunte, pour une durée déterminée, la paire de Converse de mon amie, paire qui s’accordera à merveille avec le revêtement de ma terrasse.

Et vous, avez-vous sorti vos Converse ?

[bbCam] Entre liberty et petits carnets …

[Myrtille] : Retrouvez Camille alias bbCam sur Fashion GazetteElle a gentiment répondu présente à mon appel et profite donc de mon invitation pour contribuer au blog des étagères le temps d’un billet. (Merci Camille !!!)

[bbCam] :

Mes étagères, à moi, elles sont pas rangées du tout, parce que si je les rangeais, ça ferait un trop grand contraste avec le reste de mon palais. Du coup, j’ai pris le parti de les laisser systématiquement mal rangées.

L’étagère la plus en haut, c’est celle qui supporte le plus de poussière au mètre carré. Je mets aussi des trucs que j’utilise souvent (parce que j’ai pas bien intégré le concept du plus c’est haut, moins j’utilise), donc, dans des cartons très très laids, que j’ai achetés un jour où j’étais folle, parce que je me suis dit oh ben oui, ils sont très très laids, mais je suis folle, je vais les prendre, pour les décorer.
Ca fait donc huit mois que je les ai.
Dedans, je mets un tas de trucs, comme mes boutons dénichés au marché St Pierre, ou bien des bouts de tissu en liberty, pour me faire des headbands dedans.

(suite…)